Les raisons pour lesquelles la guerre contre les cigarettes électroniques s’avère une bataille qui est vouée à l’échec

cigarettes électroniques

Vous avez probablement remarqué de nombreuses histoires qui décrivent quelques cas de décès qui ont été dus, soi-disant, aux cigarettes électroniques. Il demeure difficile de pouvoir comprendre pourquoi il y a cette sorte d’indignation alors que la réalité est que le vapotage a réussi à prouver qu’il demeure une vraie issue de secours pour les personnes qui sont intéressées pour arrêter de fumer.

Il y a beaucoup de bruits à propos de ces décès avec des millions de personnes qui commencent maintenant à douter de l’efficacité du vapotage comme une vraie solution au tabagisme. Cependant, avant que vous croyez à ces mensonges, vous devez prendre votre temps et analyser tous les faits et ce, avant de prendre de choisir de ne pas essayer le vapotage.

Il faudrait comprendre que le vapotage est un concept révolutionnaire qui est entrain de changer l’industrie de la nicotine et comme tout nouvel arrivant sur le marché qui va déranger les autres acteurs, il demeure exposé à beaucoup d’abus de la part de ceux qui tirent profit de la vente des produits à base du tabac. En fait, vous allez être surpris par le fait d’apprendre que la plupart des décès dont vous avez entendu parler ne sont que le résultat de l’utilisation normale et recommandée des cigarettes électroniques. Au contraire, ils provenaient des produits de vapotage contaminés et toxiques pour les consommateurs.

Il est pratiquement impossible de trouver une raison logique pour mener une campagne de dénigration contre le vapotage lorsqu’il a été démontré, à travers plusieurs études qui ont été conduites d’une manière indépendante, que le vapotage est de 95% moins nocif que la cigarette conventionnelle. Grâce à la cigarette électronique, les fumeurs peuvent obtenir leur dose de nicotine avec une dose moindre du monoxyde de carbone et d’autres substances cancérigènes qui sont associées à la cigarette conventionnelle. Elle permet également aux fumeurs d’arrêter l’inhalation du tabac et ce, suite à la présence d’autres accessoires tels que les patches à la nicotine. Les autorités sanitaires britanniques approuvent les cigarettes électroniques comme un moyen efficace d’arrêter de fumer du tabac.

Grace au vapotage, des millions de personnes à travers le monde ont pu cesser d’utiliser les cigarettes et par conséquent, ils ont sauvé leur vie des conséquences mortelles liées au tabagisme et avec l’augmentation du nombre de boutiques de vapotage à Montréal, l’accès à ces produits sera facile et beaucoup de gens vont continuer à en profiter.

Réglementation des produits de vapotage au Canada

Les produits de cigarettes électroniques sont réglementés par les normes de certification au Canada, y compris les cigarettes électroniques et les articles liés (piles, tubes en plastique ou en métal…). Quant au jus contenant de la nicotine, il est réglementé par la réglementation sur les produits chimiques et contenants de consommation.

Depuis le 23 mai 2018, le Canada a créé une nouvelle loi «la nouvelle Loi sur le tabac et les produits de vapotage (TVPA)» afin d’avoir un âge minimum d’accès national aux produits de vapotage de 18 ans.

Cette loi comprend également les restrictions suivantes :

  • Publicité pour cibler les jeunes
  • Promotion de parrainage
  • Publicité style de vie
  • Produits de vapotage et cadeaux de marque
  • Utiliser des témoignages pour promouvoir les produits de vapotage

Santé Canada continue d’analyser attentivement le marché canadien et l’utilisation des produits de vapotage par les jeunes.

Selon Santé Canada, la quantité maximale de nicotine autorisée dans les cigarettes électroniques au Canada est actuellement de 66 milligrammes par millilitre.

Vous pouvez ajuster la dose de la nicotine grâce au vapotage

Grâce au vapotage, vous pouvez ajuster complètement la dose de la nicotine que vous souhaitez inhaler et ceci est dû au fait que les cigarettes électroniques sont disponibles avec différentes concentrations (nicotine très élevée ou zéro nicotine). Dans ce cas, il vous revient totalement de choisir le niveau de nicotine que vous voulez mettre dans votre cigarette électronique.

Dans la plupart des cas, les nouveaux fumeurs préfèrent commencer avec les cigarettes électroniques avec une dose de nicotine très élevée mais avec le temps, ils commencent progressivement à réduire la dose avec une majorité qui finissent par éliminer la nicotine. En fait, il s’agit d’une flexibilité que vous n’allez jamais trouver avec les cigarettes conventionnelles dont le contrôle de la dose de la nicotine est toujours hors de votre volonté.

Confusion sur l’impact sur la santé

Les cigarettes électroniques ont été légalisées au Canada en 2018, popularisées comme des solutions utiles pour réduire la consommation de cigarettes ou de cannabis.

Santé Canada dit qu’aucun cas de maladie pulmonaire n’a été signalé au Canada, mais a publié une déclaration pour ceux qui vapotent d’être prudents et avertir les jeunes, les femmes enceintes et les non-fumeurs de ne pas vapoter.

La Food and Drug Administration des États-Unis et les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis (US CDC) ont publié une déclaration sur leur enquête en cours sur la cause des maladies. Aux États-Unis, la source de toutes les maladies n’est pas claire car aucun produit, substance ou additif cohérent n’a été identifié dans tous les cas.

Il est rappelé aux Canadiens que l’achat de produits de vapotage en dehors du marché légal n’est soumis à aucun contrôle et peut poser des risques supplémentaires pour la santé et la sécurité.

Marché noir

L’achat de liquides de vapotage illégaux expose les gens au risque de consommer potentiellement des produits qui ont été falsifiés ou des produits non réglementés contenant des additifs et divers autres ingrédients dangereux.

L’interdiction de la cigarette électronique créerait un marché noir de vapotage, selon les experts de la santé publique.

« Si vous n’aviez qu’un e-liquide sans saveur », cela réduirait l’efficacité du produit pour tous les fumeurs actuels qui cherchent à passer au vapotage », a-t-il déclaré.

Cela réduirait également la possibilité pour les fumeurs actuels de pouvoir utiliser le produit comme alternative.